L'actualité CBC

PNL : trois lettres qui ne laissent pas indifférent en management

Que mesure le modèle DISC ?
Que mesure le modèle DISC ?
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp

La PNL : Programmation Neuro Linguistique, qu'est-ce que c'est ?

PNL pour Programmation neurolinguistique. Le terme est plutôt barbare et ne renseigne pas vraiment sur son contenu. De quoi s’agit-il exactement ? Si les définitions concernant cette technique de psychologie s’accordent, les avis sur la question sont, eux, partagés.
Convaincu ou non par la PNL ? A vous de trancher, en connaissance de cause.

Pour la PNL, chaque être humain est un « système » où le corps (les comportements moteurs), le coeur (les émotions ou états internes) et l’esprit (la pensée et le langage) forment un tout et s’influencent mutuellement. Le vocable de programmation neurolinguistique veut exprimer l’idée que les émotions, les comportements, le langage, les attitudes d’une personne face à une situation donnée sont la résultante de « programmes » élaborés par elle-même tout au long de sa vie et qui lui sont spécifiques. 

Le fonctionnement de ce système a toujours une cohérence interne. Aucun comportement n’est gratuit : même dans le cas d’une réaction agressive ou peu appropriée, il s’agit nécessairement de la meilleure solution que la personne ait trouvée à un moment donné, en raison de son fonctionnement, de ses « programmes », pour répondre au stimulus de son environnement. 

« Avant que je suive un stage, la PNL me paraissait très rébarbative, notamment à cause du
vocabulaire. Finalement, une fois que l’on a admis que le cerveau est un ordinateur qui traite l’information selon des filtres propres à chaque individu, mais dans lesquels on peut identifier des sous-groupes, la méthode est beaucoup plus humaine que le sigle ne le laisse supposer », résume Lucie Hergès, secrétaire de direction dans une grande entreprise de chimie.

La Programmation Neuro Linguistique (PNL) :
Un label de qualité pour éviter les dérives

Mais la PNL n’a pas que des défenseurs. Elle suscite de nombreuses polémiques depuis
son « importation » en France dans les années 80. Elle sent même le soufre pour certains, qui
l’ont accusée d’être proche des sectes, lesquelles n’hésitent pas à s’inspirer de ses méthodes.

Pierre Arthapignet, chef d’entreprise et consultant à Bordeaux, avoue donc « ne
plus prononcer le mot PNL en entreprise, tant son image est mauvaise ».
Pour lutter contre les charlatans, un label de qualité (NLPNL) a été mis en place, qui garantit
les compétences des organismes de formation. Mais ces organismes formant aussi bien des particuliers, des thérapeutes, des formateurs, des coaches que des salariés d’entreprise à la
PNL, le label ne garantit hélas pas que l’organisme ait une réelle connaissance pratique du
monde de l’entreprise et de ses problèmes. Pour le reste, comme pour toute technique en
ressources humaines, l’utilisation de la PNL dépend des intentions et de l’« éthique » de son
utilisateur.

Pour vous prévenir des charlatans, il est important de vous adresser à un Consultant Formateur agrée. Pour cela, Corinne BEROUL Conseil vous propose des formations en Programmation Neuro Linguistique avec un suivi adapté et un accompagnement visant essentiellement à vous apporter les clés de la réussite dans le respect de la pratique.

Le lexique de la programmation neuro linguistique : les mots clés

Ancrage

Très utilisé dans le sport de haut niveau, consiste à mémoriser corporellement un état émotionnel positif afin de pouvoir y faire ensuite appel à volonté.

V.A.K (visuel, auditif ou kinesthésique)

Exercice qui vise à repérer le canal sensoriel de perception que privilégie une personne pour capturer l’information.

Croyances

Opinions, préjugés très ancrés chez un individu qui influencent inconsciemment son langage, son comportement, etc., et peuvent limiter son action ou l’atteinte d’objectifs.

Méta modèles

Omissions ou généralisations apparaissant dans le langage d’un individu, qui sont liées à ses croyances, sont implicites pour lui mais sont sources d’incompréhension pour son interlocuteur.

Positions de perception ou ancrages spatiaux

Exercices qui consistent à revivre une situation conflictuelle en se plaçant successivement (mentalement, mais aussi physiquement) à sa propre place, à la place de son interlocuteur, puis à celle d’un observateur neutre

Synchronisation

Observation fine des gestes, postures, expression et tonalité de la voix de son interlocuteur et, si besoin, adoption d’attitudes similaires pour le mettre en confiance
Votre partenaire en développement du talent humain

Nos formations vous intéressent ?
rejoignez-nous dès maintenant.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Dans la même thématique
vous apprécierez

Vous retrouverez prochainement nos dernières actualités